l’huile de poisson

#1
Des résultats rapides avec l’huile de poisson
Un regard sur les toutes dernières recherches sur ce que l’huile de poisson peut faire pour vous MAINTENANT!
Par Charles Poliquin
Traduit par Patrick Gagnon

Si vous avez vécu sous une roche ces 40 dernières années, vous n’avez peut-être pas appris la nouvelle : l’huile de poisson est bonne pour vous. En fait, c’est un des suppléments les plus bénéfiques que vous puissiez prendre, puisqu’elle agit sur de nombreux déterminants de la santé et de la performance sportive. Il est bien établi en médecine fonctionnelle, par exemple, qu’un supplément d’huile de poisson apporte des bienfaits au niveau de la santé neurologique, de la santé cardiovasculaire, de la santé de la peau, de la santé des yeux…. Bref, vous voyez ce que je veux dire. Mais ce n’est pas fini, loin de là.

La plupart des études sur l’huile de poisson se sont concentrées sur les bénéfices à long terme des huiles essentielles AEP et ADH. Bien que les résultats soient concluants, les dernières années ont vu un changement dans l’orientation des recherches qui se penchent maintenant sur l’étude des bénéfices aigus de l’huile de poisson. Plus particulièrement, ces études se sont portées sur la rigidité artérielle et d’autres mesures de la fonction vasculaire. Comme le notait l’expert en médecine fonctionnelle Dr. Mark Houston lors de son récent séminaire sur la santé cardiovasculaire au Poliquin Strength Institute, ces trouvailles vont avoir un impact sur les clients qui se soucient de leur santé cardiovasculaire tout autant que de leur performance athlétique.

L’étude la plus récente à ce sujet vient tout juste d’être publiée en ligne en mars 2010 dans le Journal of Clinical Nutrition. Dans cette étude, des chercheurs du Royaume-Uni ont testé les effets à court terme sur 25 individus d’ajouter 4.7 gr de AEP et d’ADH à un repas à teneur moyenne en gras. Ils rapportent une réduction de la rigidité artérielle post-prandial – pas en quelques jours ou quelques semaines, mais en quatre heures ou moins! D’un point de vue technique, les chercheurs ont suggéré que cela pouvait être dû à l’augmentation d’un vaso-dilatateur bien connu appelé oxyde nitrique (NO) qui améliore la circulation sanguine. 1

Une autre étude (2008) a démontré des résultats similaires, dont une augmentation de l’oxyde nitrique synthase endothélial (eNOS), un enzyme qui est utilisé dans la production d’oxyde nitrique. 2 Ces résultats peuvent être mis en corrélation avec ceux de l’étude de 2010 qui se penchent sur les effets durant une fenêtre de 4 heures de l’ajout d’AEP et d’ADH à un repas contenant des lipides. Une autre étude publiée dans le Journal of Nutrition en février 2008 par des chercheurs du King’s College de Londres a démontré une réduction du marqueur sanguin de l’index de rigidité 6 heures post-prandial. 3

Qu’est-ce que ça veut dire pour la santé du cœur et pour les athlètes? Pour la santé cardiaque, une augmentation de la vasodilatation est typiquement associée à une baisse de la pression sanguine. La pression sanguine est un facteur de risque indépendant d’infarctus du myocarde, ce qui veut dire que même si tout le reste à l’air bien, si vous avez une pression élevée, vous avez plus de chance de faire une crise de cœur. Une pression sanguine élevée peut aussi affecter la santé d’autres organes tels que le cerveau, les yeux et les reins. Il y a aussi des possibilités de complications avec l’athérosclérose, la formation de caillot et même l’angiogénèse (la formation de nouveaux vaisseaux sanguins.)

Du côté de la performance, la plupart des athlètes ont pris conscience des bienfaits de l’oxyde nitrique puisqu’il influence la « pompe » et améliore la circulation sanguine aux muscles qui travaillent. Mais l’utilité de l’huile de poisson consommée avant l’entraînement est un concept nouveau. De manière intéressante, il y a longtemps que le fait de prendre un repas riche en gras (sans oméga-3) augmente la rigidité artérielle est connu, donc on sait maintenant que l’huile de poisson peut non seulement contrer ces effets, mais aussi augmenter la vasodilatation au-delà de la valeur de base.

En basant sur ces recherches et sur des expériences faites dans la salle d’entraînement, je vous recommande d’ajouter de 7 à 10 gélules de EPA-DHA 720 Blend à votre repas pré-entraînement. Les preuves sont là – prenez votre huile de poisson dès maintenant!
Image
Répondre

Revenir à « Les compléments alimentaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité

Super-Steroids.com
cron