Hypoxie

#1
On connaissait déjà l'intérêt de l'hypoxie pour les sports d'endurance en favorisant la production de globules rouges, d'autres études comme celle ci tente à prouver son intérêt pour les sports de force et ou le bodybuilding.


"L'air que nous respirons contient 21 pour cent d'oxygène. Si des culturistes s’entraînent dans une pièce où la concentration en oxygène a été réduit à 16 pour cent, leurs muscles se développent 4-6 fois plus rapidement que la normale, selon une étude de Akinobu Nishimura.

Réduire l'apport d'oxygène aux muscles quand ils font des contractions intensives, et la stimulation de croissance anabolique après l'effort fuse. C'est, en résumé, le principe de Kaatsu.

Mais la formation Kaatsu, si vous ne savez pas ce que vous faites, n'est pas sans risque . Qui plus est, il semble que les athlètes de force en bonne santé profitent davantage d'une formation régulière que de la formation Kaatsu. Néanmoins, le principe est intéressant. Vous pourriez, par exemple, vous entraînez dans une chambre avec une concentration en oxygène plus faible. Cela augmentera la réponse anabolique du corps, selon une étude japonaise de 2010 .

Cependant Il n'est pas clair à partir de cette étude de déterminer, comment les bodybuilders gagne de la masse musculaire en plus de cette façon.

Selon l'étude de Nishimura, cependant, ce n'est pas impossible. Il a pris 7 étudiants masculins ,les à soumis à un entrainement de leurs biceps et triceps pendant 6 semaines dans des circonstances normales [normoxie], et 7 autres élèves à faire de même dans une pièce dépourvue d'oxygène [hypoxie].



Le test a demandé simplement d'entrainer un bras. La figure ci-dessous montre que la taille [CSA] du triceps et, en dessous, celle des biceps a augmenté de 7,3 et 9,9 pour cent respectivement avec l'entrainement dans la salle appauvri en oxygène [Hyp-Ex]. Le bras inexpérimenté dans le groupe hypoxie [Hyp-N] n'a pas augmenté en taille, mais le bras dans le groupe normoxie [Norm-Ex]si, même si l'augmentation de CSA n'a pas été statistiquement significative.

Image


Image



La force maximale a augmenté plus dans le groupe hypoxie que dans le groupe normoxie.

Nishimura émet l'hypothèse que la formation dans un environnement réduit en oxygène stimule la production d'acide lactique. Ce qui pousse vos testicules à faire plus de testostérone et l'hypophyse à produire plus d'hormone de croissance. La concentration de radicaux libres peut augmenter dans les cellules musculaires et les cellules peuvent réagir à cet fin en stimulant les processus anaboliques.

«Même si une enquête plus approfondie est nécessaire, la formation de résistance sous hypoxie semble offrir un moyen efficace et pratique pour un gain force et une meilleure hypertrophie musculaire", écrit Nishimura.

Source: Int J Sports Physiol Perform. Oct. 2010; 5 (4) :497-508."
“Mieux vaut vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton.”

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Super-Steroids.com
cron