Connaissez vous bien vos hormones?

#1
Les hormones sont des substances chimiques produites par le corps, plus précisément par un organe ou un tissu. La fonction de celles-ci est d’agir comme messagers dans la transmission d’informations hormonales (à un organe ou à un autre tissu situé à distance) afin d’assurer la régulation des diverses fonctions de l’organisme. Les hormones sexuelles, qui apparaissent à l’adolescence, sont responsables de nombreux changements physiologiques et, mine de rien, elles influencent à la hausse ou à la baisse vos réactions érotiques. Que savez-vous à leur sujet?

1. Les hormones sexuelles féminines sont les œstrogènes et la progestérone et sont produites par les ovaires

Vrai : Les œstrogènes et la ­progestérone sont produits par les ovaires et sont responsables du gonflement des seins, du développement du squelette, de la pilosité.

2. Les hormones sexuelles masculines sont les androgènes (dont la testostérone) et sont sécrétées par le pénis

Faux : Les androgènes (qui ­incluent la testostérone) sont ­produits par les testicules et non le pénis. Ils sont responsables du développement de la pilosité, de la mue de la voix, des muscles.

3. Une femme, pour éprouver du désir érotique, a besoin de testostérone dans son organisme

Vrai : Une femme a effectivement besoin de testostérone (quoique considérée comme hormone mâle), mais naturellement celle-ci se retrouve en moins grande quantité dans le corps de la femme.

4. La prolactine influence à la baisse le désir sexuel des hommes et des femmes

Vrai : La prolactine se manifeste juste après l’accouchement (qui provoque la montée laiteuse) et elle est considérée comme l’hormone anti-désir. Certains hommes ont une production anormalement élevée de prolactine, ce qui ­entraîne des effets sur le corps et aussi sur le manque de désir sexuel.

5. L’ocytocine, cette hormone qui provoque l’orgasme et les contractions de l’accouchement, n’est active dans l’organisme qu’environ 3 minutes
Vrai : L’ocytocine est une hormone polyvalente (responsable des contractions lors de l’accouchement, des contractions provoquant l’éjaculation, des contractions des voies génitales chez la femme – favorisant ainsi une ­progression des spermatozoïdes vers l’utérus, des contractions pour éjecter le placenta, de l’éjection du lait lors de la tétée...).

6. L’intensité du désir sexuel est directement proportionnelle à la quantité de testostérone (donc plus on a de testostérone, plus on a de désir)

Vrai et faux : Une carence en testostérone influence effectivement à la baisse le désir sexuel, mais cela n’est pas le facteur unique qui pourrait expliquer un manque de désir. D’autres facteurs (relationnels, psychologiques...) peuvent interférer et faire fluctuer le désir.

7. Un homme qui n’a pas assez de testostérone peut éprouver des dysfonctions érectiles

Vrai : Un problème hormonal peut effectivement avoir des effets sur la fonction érectile (par exemple, carence de testostérone ou production trop importante de prolactine).

8. Une femme a plus de désir sexuel dans sa période ­d’ovulation

Vrai : Lors de l’ovulation ­(période de fertilité) la femme connaît alors une augmentation de sa production d’œstrogènes, ce qui influence à la hausse son désir sexuel.

9. Les phéromones sont les hormones du désir sexuel

Faux : L’hormone du désir sexuel est en réalité la testostérone, car les phéromones ne sont pas à proprement parler des ­hormones. Ces molécules sont conçues pour être dirigées à l’extérieur du corps (contrairement aux hormones qui sont dirigées vers un organe ou un tissu du corps) et se retrouvent dans la ­salive, la sueur, les sécrétions ­vaginales, l’urine et même les selles. Comme il existe différents types de phéromones, il existe aussi différentes fonctions : fuite, agression, marquage de territoire, reproduction.

10. «Tomber amoureux», qui donne l’impression de ­pouvoir vivre d’amour et d’eau fraîche, est en réalité un phénomène tout à fait ­physique, voire hormonal
Vrai : La lulibérine se fixe sur l’hypothalamus et exacerbe le désir charnel pour l’autre. Son action pulsatile donne la sensation d’en vouloir toujours plus...



SOURCE :journaldemontreal
Image
Répondre

Revenir à « Questions médicales »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité

Super-Steroids.com
cron