ECHELLE DE RAGILITE DES PEPTIDES

#1
ECHELLE DE FRAGILITE DES PEPTIDES:

Voici une échelle de fragilité des différents peptides, classés dans l'ordre de leur degré de stabilité VS différend facteurs:


* Sensibles aux problèmes de température, sous forme lyophilisée: *

- hGH Frag[176-191]
- hGH synthétique (recombinante)
- IGF-1 (ici, comprendre l'IGF-1 de base (rhIGF-1[1-70], l'IGF-1 LR3 et l'IGF-1 DES[1-3])
- CJC-1295 avec DAC (en raison de sa liaison peptidique entre la lysine et le DAC, Drug Affinity Complex)



* Non sensibles aux problèmes de température, sous forme lyophilisée: *

- Mod GRF[1-29]
- Sermorelin (GHRH raccourcie à 29 acides aminés, parfois seulement appelé GRF[1-29])
- GHRP-6
- GHRP-2
- Ipamorelin
- Hexarelin
- MGF (que ce soit avec ou sans PEG)
- MT-1
- MT-2
- PT-141



* Sensibles au contact de l'oxygène (oxydation), sous forme lyophilisée (après reconstitution): *

- hGH Frag[176-191]
- hGH synthétique (recombinante)
- IGF-1 (ici, comprendre toutes les versions de l'IGF-1Ea, donc l'IGF-1 de base rhIGF-1[1-70], l'IGF-1 LR3 et l'IGF-1 DES[1-3])
- CJC-1295 avec DAC (en raison de sa liaison peptidique entre la lysine et le DAC, Drug Affinity Complex)
- Mod GRF[1-29]
- Sermorelin
- MGF (avec ou sans PEG)
- MT-1
- MT-2
- PT-141



* Non sensibles au contact de l'oxygène (oxydation), sous forme lyophilisée (après reconstitution): *

- GHRP-6
- GHRP-2
- Ipamorelin
- Hexarelin



* Sensibles aux chocs et contact lors de la reconstitution: *

- IGF-1 (ici, comprendre toutes les versions de l'IGF-1Ea, donc l'IGF-1 de base rhIGF-1[1-70], l'IGF-1 LR3 et l'IGF-1 DES[1-3])
- hGH Frag[176-191]
- hGH synthétique (recombinante)



* Sensibles à dégradation, après reconstitution, à cause du temps ou de traumatismes (fiole secouée, transportée, agitée etc): *

- MT-1
- MT-2
- PT-141
- hGH Frag[176-191]
- hGH synthétique (recombinante)
- IGF-1 (ici, comprendre toutes les versions de l'IGF-1Ea, donc l'IGF-1 de base rhIGF-1[1-70], l'IGF-1 LR3 et l'IGF-1 DES[1-3])
- CJC-1295 avec DAC (en raison de sa liaison peptidique entre la lysine et le DAC, Drug Affinity Complex)



* Dégradation la plus rapide dans le temps post-reconstitution: *

FORTE
- hGH Frag[176-191]
- IGF-1 (ici, comprendre toutes les versions de l'IGF-1Ea, donc l'IGF-1 de base rhIGF-1[1-70], l'IGF-1 LR3 et l'IGF-1 DES[1-3])

MODEREE
- hGH synthétique (recombinante)
- MT-2
- MT-1
- PT-141
- Sermorelin
- MGF (avec ou sans PEG)
- CJC-1295 avec DAC
- Mod GRF[1-29]

FAIBLE
- Ipamoréline

TRES FAIBLE VOIR NULLE
- GHRP-6
- GHRP-2
- Hexarelin


----------------------------------------------------------------

En conclusion, on peut voir que les petits peptides comme le GHRP-6 et le GHRP-2 sont extremement robustes, que ce soit aux variations de températures, comme au temps ou aux chocs. L'ipamoréline, bien que plus complexe et légèrement plus fragiles, obtient également de très bonnes notes vis à vis de sa stabilité.

Pas d'étonnement pour l'IGF-1, et encore plus la GH recombinante qui, de par leur extrême complexité (191aa pour la GH humaine !) sont fragiles et à manier avec délicatesse.

Enfin, il est à noter la fragilité importante du hGH Fragment[176-191]. Cette version est plus puissante que sa proche cousine hGH FRAG[177-191], mais aussi bien plus fragile ! Il faut donc veiller à obtenir ce peptide sous cold-pack, à faire glisser l'eau bactério sur la paroie de la fiole et à ne pas l'agiter et l'utiliser dans des délais assez courts.

Revenir à « Peptides »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Super-Steroids.com