HCG vitagon

#1
Qu'est ce que le HCG Vitagon ?

La molécule du HCG Vitahon est la gonadotrophine chorionique.
HCG (human chorionic gonadotrophin) est une glycoprotéine existant sous forme injectable. On trouve cette molécule à l’état naturel dans l’urine des femmes enceintes. La gonadotrophine chorionique est médicalement utilisée comme fertilisant chez la femme (aide à l’ovulation) et chez les tous jeunes enfants (aide à la descente des testicules). Les sportifs s’y sont intéressés à partir du moment qu’ils ont remarqué qu’il s’agissait d’un stimulant hormonal qui pouvait être très utile après un cycle de stéroïdes anabolisants.

HCG n’est pas un stéroïde anabolisant mais une hormone complémentaire que les bodybuilders utilisent dès la fin d’un cycle de stéroïdes afin d’éviter les effets secondaires sur le métabolisme. En effet, les stéroïdes anabolisants ont la fâcheuse conséquence de mettre en repos les testicules durant le cycle. Cela signifie que, ces stéroïdes étant androgènes, ils remplacent l’action de la testostérone, qui cesse d’être produite naturellement dans les testicules. Ce phénomène apparaît généralement dans les cas d’un cycle qui dure plus de 4 ou 5 semaines. A la fin du cycle, le taux de testostérone endogène est ainsi devenu dangereusement bas. Il est alors urgent de ramener ce taux très rapidement à la normale car après l’arrêt soudain du cycle de stéroïdes, aucun produit n’est plus là pour jouer le rôle de la testostérone. Il peut s’ensuivre une perte rapide de la masse acquise durant le cycle et une déshydratation grave. C’est ici qu’intervient la gonadotrophine chorionique. Celle-ci a pour effet de relancer la production naturelle de testostérone dans les testicules. HCG remplace ainsi l’hormone luteïnisante appelée également LH, qui est normalement chargée de déclencher cette production de testostérone, mais qui fait défaut depuis le cycle de stéroïdes.

En revanche, si la HCG augmente la production de testostérone endogène, elle augmente hélas également le taux d’oestrogène dans le corps humain. La gynécomastie est donc possible avec ce produit. Afin d’éviter ce problème, les utilisateurs combinent habituellement HCG en stack (mix) avec un anti-oestrogène tel que Nolvadex.

Cette hormone se présente toujours dans 2 ampoules séparées. L’une contient la HCG en poudre et l’autre un solvant stérilisé. Il faut bien sûr mélanger ces 2 ampoules pour préparer la substance à injecter. Le mélange doit être conservé au réfrigérateur. Les imitations de ces produits causent fréquemment des douleurs et des fièvres car elles sont plus souvent réalisées dans environnement non stérilisé.

Les doses varient entre 2500 et 5000ui par semaine. La HCG est habituellement injectée une fois par semaine durant 2 semaines, ce qui suffit dans la plupart des cas à retrouver un taux de testostérone normal.

Acheter du HCG Vitagon
Voir la section du forum sur les sources

Laboratoires conseillés et reconnus :
Meditech, Alpha-Pharma...
Merci de lire les règles du forum avant de poster.

Re: HCG vitagon

#3
L'hcg a haute dose est tres facilement détectable, même avec un test de grossesse :mrgreen: pour la durée figure toi que je ne me suis jamais penché sur le sujet.
Image

Re: HCG vitagon

#4
Oui c'est sur que dès que le produit est trouvé chez un homme ya pas photos :oops:
Ou alors c'est signe de cancer...

Mais je sais de part mon expérience qu'en période de grosse charge d'entrainement le taux de testo n'est vraiment pas au top du top et je m'était dit que de temps en temps une injections de se type pouvait être intéressante.
D'autant que ça stimule le taux de testo et d'epitesto donc pas de problème de ratio.

Après faudrait savoir le temps de détection...
“Mieux vaut vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton.”

Re: HCG vitagon

#5
Larmstrong a écrit :Oui c'est sur que dès que le produit est trouvé chez un homme ya pas photos :oops:
Ou alors c'est signe de cancer...

Mais je sais de part mon expérience qu'en période de grosse charge d'entrainement le taux de testo n'est vraiment pas au top du top et je m'était dit que de temps en temps une injections de se type pouvait être intéressante.
D'autant que ça stimule le taux de testo et d'epitesto donc pas de problème de ratio.

Après faudrait savoir le temps de détection...
De temps en temps non, il existe des protocoles HCG, plusieurs même mais des injections trop espacée dans le temps tu vas avoir des fluctuations dans tes taux
Image

Re: HCG vitagon

#6
Je voulais avoir vos avis là dessus:

Dans l’idéal, l’HCG ne devrait pas être utilisée du tout dans une thérapie post cure (Post Cycle Therapy: PCT). Dans une cure de stéroïdes, l’HCG devrait seulement être utilisée quand une erreur a été commise et qu’il faut la corriger.
Quand elle est utilisée après une cure, son but est de corriger le manque de réactivité des testicules ou le rétrécissement qui s’est developpé pendant cette cure. Plus la cure a duré longtemps, plus il y a de risque qu’il y ait un problème, et plus celui-ci sera sans doute important.

Si un manque de réactivité apparait, alors, même après que la production de LH (Hormone lutéïnisante) soit rétablie, les testicules ne produiront pas de testostérone en quantité suffisante et le rétablissement général est nettement retardé. Cet effet secondaire des stéroïdes peut être vraiment conséquent.
Une prise de 5000 à 10.000 IU (International Units) d’HCG, sur une période de 4 à 8 semaines peut rétablir cette réactivité.

C’est une mauvaise idée que de laisser les testicules s’atrophier et de commencer l’HCG après une cure de stéroïdes. Il vaut mieux ne pas laisser ces problèmes apparaitre du tout. En plus, l’utilisation de l’HCG pendant le traitement post cure peut empêcher le rétablissement de la production de LH. Ce n’est donc pas du tout le bon moment pour l’utiliser.

L’HCG devrait plutôt être utilisée au milieu ou tard dans la cure mais pas après la dernière injection de stéroïdes de cette cure.

La période typique d’utilisation d’HCG durera à peu près 4 semaines. Pendant une cure de 8 à 12 semaines, les 4 semaines (à peu près) de prise d’HCG devront être celles avant la dernière injection de stéroïdes. Dans une cure de 14 semaines, la période de 4 semaines devra avoir lieu au début de la deuxième moitié de la cure. Par exemple, prenez l’HCG au plus tôt pendant les semaines 6 à 9 et au plus tard pendant les semaines 9 à 12.
La quantité à prendre est divisée entre 3 prises minimum par semaine. Mais on peut prendre une dose par jour ou tous les deux jours ou 4 fois par semaine. En fait il n’y a pratiquement pas de différence au niveau des résultats, quelque soit le rythme que vous choisissez.

La quantité totale prise par semaine n’a pas besoin d’être exacte. Par exemple, vous pouvez prendre 500 IU 3 fois par semaine ou bien prendre 200 IU tous les jours.

Si vous prenez plus de 1250 IU par semaine d’un flacon de 5000 IU, celui-ci ne durera pas 4 semaines. Par exemple, si vous prenez 500 IU 3 fois par semaine, le flacon durera juste un peu plus de 3 semaines. Mais c’est suffisamment proche de 4 semaines et à ce rythme, le flacon vous suffira. Si vous prenez plus que ça, vous n’aurez pas plus de résultat par semaine, mais par contre, vous aurez obtenu moins de résultat lorsque le flacon sera fini.

Quand l’HCG est utilisée selon cette méthode, les effets secondaires de rétrécissement des testicules et de perte de réactivité sont évités. Le rétablissement est total lorsque la production de LH est rétablie. Il n’est donc pas nécessaire d’utiliser l’HCG en PCT (traitement post cure) et le rétablissement est plus rapide.

Dans certains cas, il vaudra mieux prendre de l’HCG pendant toute la durée de la cure de stéroïdes plutôt que pendant seulement 4 semaines. L’un de ces cas est lorsque l’on fait une cure avec des stéroïdes non aromatisables tels que le Masteron, Primobolan, trenbolone, Anadrol ou encore l’oxandrolone. Les niveaux d’Estradiol, qui est principalement produit par la testostérone, baissent trop comme les niveaux de testostérone, pendant ces cures non aromatisables. En maintenant un niveau normal de testostérone, l’HCG, si elle est utilisée pendant toute la cure, permettra de maintenir aussi un niveau suffisant d’estradiol.

Il y a un autre cas où il est recommandé d’utiliser l’HCG pendant toute la durée de prise de stéroïdes. C’est celui où l’utilisateur ne fait pas de cure avec des arrêtes mais utilise les stéroïdes de façon constante sans s’arrêter.
“Mieux vaut vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton.”
Répondre

Revenir à « Effets secondaires des stéroïdes anabolisants »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité

Super-Steroids.com
cron