Article dopage

#1
Musculation et culturisme : la dope "sous le manteau dans les vestiaires" des salles de sport

CULTURISME - Le dopage "fait maison" est une pratique courante dans le sport, notamment chez les culturistes. Philippe Geiss, professeur de sport et manager de l'équipe de France de culturisme, fait le point pour metronews sur les bonnes pratiques et les choses à éviter.

Le culturisme (ou bodybuilding) est une pratique sportive encore méconnue. Plus qu'un sport, il est un véritable mode de vie pour ses adeptes, et il peut facilement tourner à l'addiction. En France, 4 millions personnes pratiquent la musculation, selon la Fédération française d'haltérophilie, musculation, force athlétique et culturisme (FFHMFAC), qui compte aujourd'hui 3000 licenciés en culturisme.

Le dopage "fait maison", une pratique courante

Début mai, l'agence anti-dopage, en collaboration avec Interpol, a lancé une alerte sur les dangers du DNP (2,4-dinitrophénol). Une substance illicite et potentiellement mortelle, couramment utilisée dans le monde du culturisme comme produit de régime et d'aide à la prise de muscle. Pour l'heure, une femme est décédée au Royaume-Uni, et un Français serait gravement malade après consommé cette substance.

EN SAVOIR + >> Interpol lance une alerte sur les dangers du DNP

Le dopage "fait maison" est une pratique courante dans le milieu de la musculation et du culturisme, reconnaît Philippe Geiss, en charge du pôle de développement du culturisme au sein de la Fédération. "Avant tout chose, il faut bien faire la différence entre les produits dopants illicites, qui présentent un danger important, et les substances dopantes qui sont légales, tels que les compléments alimentaires", explique le professeur de sport.

"Coach, quel est le meilleur produit pour progresser plus vite ?"

Passer du temps à la salle est obligatoire pour préserver et augmenter sa masse musculaire. C'est souvent là, d'ailleurs, que les sportifs s'échangent leurs remèdes miracles, confirme le professeur de sport : "La première chose que demande un jeune lorsqu'il arrive dans une salle de musculation, c'est : 'Quel est le meilleur produit pour progresser plus vite ?', regrette le professeur. Au contraire, notre volonté est de promouvoir une culturisme naturel, sans produit dopant."

La plupart des produits sont commandés sur Internet, puis ils s'échangent sous le manteau dans les vestiaires. Ou encore, par le biais de pseudo coachs peu scrupuleux qui n'hésitent pas à proposer des substances illicites à de jeunes sportifs, raconte Philippe Geiss. Des substances qui plus est potentiellement dangereuses pour la santé, voire mortelles, et cela malgré leur efficacité au moment de la prise.

"Malgré l'interdiction, certains continuent de prendre des anabolisants, sans tenir compte des effets secondaires pour la santé, relève Philippe Geiss. Par la suite, ils développent des cancers, des arrêts cardiaques et des maladies de Creutzfeldt-Jakob". Pour Philippe Geiss, ces substances même légales ne sont pas indispensables. Et peuvent être avantageusement remplacées en quelques conseils.

source : metronews
Image
Répondre

Revenir à « Les Stéroïdes Anabolisants »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Super-Steroids.com
cron