Hesiode cure #2 : mon choix s'est porté sur le primobolan depot (sous MK-677 avant et pendant jusqu'à la fin de la PCT)

#1
Ma cure d'ostarine (6 semaines) ne s'est pas encore terminée que je partage avec vous ma prochaine cure qui aura lieu exactement 6 semaines après le dernier jour de ma prise d'Ostarine.

Je respecte le principe temps ON = temps OFF même si je préfère attendre normalement minimum 8 semaines plutôt que 6.
Le fait est que je suis contraint par un agenda personnel (voyage) et que je veux être totalement libre pendant ma cure puis ma PCT.
Etant donné que ma cure d'ostarine était légère (produit en lui-même, dosage : 20mg à 4 semaines puis 2 semaines à 30mg) je tranche en faveur d'une cure après 6 semaines plutôt que de retarder ma prochaine cure à janvier.

Pendant toute la durée de la cure ET de la PCT : je prendrai le secretagogue MK-677 classé comme SARM mais qui ne se cycle pas du tout comme les autres.
C'est un oral qui imite l'action des peptides en stimulant la production d'hormone de croissance. Cela me semble idéal pour consolider les gains.
Début de la prise de MK-677 : 8 septembre, le lendemain de la dernière prise d'Ostarine
Fin de la prise de MK-677 : dernier jour de PCT de la cure de Primobolan.
Durée totale : 4,2 mois, puis un temps de repos égal.

A savoir,
Il faut distinguer les cures de stéroides/SARMs, ces produits qui supposent entre eux des temps de repos impératifs - des produits de type GH, peptides et MK-677 qui ont leurs propres cycles, bien sur temps de repos aussi, mais qui sont totalement distincts de la typologie de produits précédente.
Avec les GH/peptides, on effectue généralement des prises de 3 à 6 mois pour autant de temps de pause. C'est pourquoi je commence ce produit 24H après ma dernière prise d'Ostarine qui est de l'autre typologie.
Concernant ma prise d'Ostarine, j'ai déjà précisé que j'effectue un repos de 6 semaines des récepteurs avant ma cure de primobolan depot.


Mon choix s'est porté sur le Primobolan Depot

MAJ du 03/09
MAJ du 04/09
Précision du 05/09
Eléments du 06/09
MAJ du 08/09 : mise-à-jour de la partie PCT
Précision du 11/09 sur le dosage

8 semaines à une injection par semaine de 200mg
Ce qui signifie donc, 8 semaines sous Primobolan Depot de 200mg à 300mg, ainsi que 2 semaines supplémentaires, la première et la dernière semaine, à 200mg.

Je réalise qu'il y a un gros malentendu sur le dosage des stéroides en général.
"8 semaines à 200mg/semaine" signifie en réalité une activité du produit sur 9 semaines, avec jusqu'à 300mg dans le sang pendant 8 semaines puisque le produit a une demi-vie de deux semaines.

Seules la première et la dernière semaine s'effectuent à 200mg dans le sang.

Je ne veux pas donner des leçons surtout que je suis un utilisateur débutant. Mais je crois que beaucoup d'utilisateurs, peut être même la majorité, ne tiennent compte que des injections et non des produits de ce qu'ils ont véritablement dans le sang. Beaucoup font deux injections de testo enanthate d'entrée de jeu, en première cure. Ils font donc des cures bien au dessus des 500mg/semaine dont ils parlent.

Je dois admettre que moi-même je ne suis pas toujours très clair. Il serait temps pour chacun de nous de faire des efforts de précision.


Pas de HCG pendant la cure
Le HCG remplace la LH pendant la cure, il l'imite mais ne stimule pas sa production. Le HCG permet d'élever le niveau de testosterone, mais pas les niveaux de spermatozoides. Il est ciblé. Le HCG présente des risques d'aromatisation en lui-même, je trouve donc qu'il est à éviter avec un stéroide léger qui ne suppose pas de prendre un anti-oestrogene (autant le garder pour la testo, le deca, etc...).
Pour ces raisons, l'utilisation du HCG avec un non-aromatisable "light" me semble déconseillée.


PCT

Introduction

Relance d'une durée en fonction du résultat de la PDS, effectuée le matin du 1er jour de la relance : 14+1 jours après la dernière injection de methenolone enanthate (primobolan depot)

Clomid et Nolvadex ont une action complémentaire pour booster la testosterone :
Clomid stimule l'hypophyse, qui stimule la glande pituitaire de la LH, qui stimule les testicules (testostérone + spermatogénèse).
Nolvadex a un effet complémentaire, explication : l'hypothalamus va décider de la stimulation de la production hormonale en regardant les niveaux de tesosterone ET d'oestrogene.

Nolvadex est meilleur anti-oestrogène que le Clomid. Il est donc complémentaire pour engager la stimulation hormonale, dépendante d'un taux de testo bas mais aussi tout autant d'un taux d'oestrogene bas. A ce titre, la relance efficace sera toujours composée de Clomid ET de Nolvadex. Une cure light signifie dosage light (comme ci-dessus),mais pas de préférer un produit à l'autre (selon moi).

Contrairement à ce que je viens de souligner, je ne m'interdis pas de me contenter de faire deux semaines de Clomid seul, seulement si j'estime que mon ressenti indique que la PCT n'est pas du tout nécessaire. Je ferai au stricte minimum un peu de Clomid pour stimuler la production endogène hormonale, mais si je me sens parfaitement bien, je ne me vois pas casser mon état hormonal pour peut être rien. Ce serait débile de risquer un rebond d'oestrogène ou je ne sais quel problème avec le nolvadex, alors que je n'aurais une production de testoterone très peu ou pas atteinte par la cure de primo.

Contenu de la PCT

Voici les deux scénarios de relance possibles selon mon ressenti en attendant le résultat de la PDS :

Relance de 3 semaines Nolvadex et Clomid
50mg de Clomid et 20mg de Nolvadex / jour


Ou alors, si j'ai des sensations post-cure au top :
3 semaines de Clomid 50mg

Cela signifie 12 semaines sous produits dont PCT, c'est classique. Inutile de dire que je ferai ensuite un OFF de minimum 12 semaines.

J'invite les personnes qui ont déjà expérimenté une PCT à exprimer leur ressenti durant cette période. Ce sera intéressant pour moi comme pour tout débutant ou toute personne qui s'intéresse au sujet. Merci à vous !


Le produit

Contrairement à ce que l'on croit, le primobolan depot (depot : enanthate, car il existe un autre primobolan) n'est pas un produit si "light" que ça, c'est son utilisation en général qui l'est.

Sur les conseils d'un bodybuilder qui savait durer et bien vieillir, j'avais depuis toujours décidé de commencer les stéroides par ce produit, et de ne pas attaquer frontalement avec quelque chose de plus dur. Pas quelque chose de plus dur au sens où ce n'est pas supportable, mais plutôt au sens où on ne tirera jamais par la suite le bénéfice de produits plus légers.

J'avais envisagé de reprendre un SARM comme le Ligandrol, mais je veux justement garder ce type de produits pour plus tard. Le grand avantage des SARMs est de ne pas avoir bon nombre d'ES des stéros, et c'est pour ça que je compte reprendre des SARMs entre les cures des stéros.

J'avais aussi envisagé l'anavar, mais je souhaite le garder comme kickstart d'une cure, donc en stack. Je ne compte pas prendre les oraux plus de 4 semaines, là dessus je suis le conseil de Marc-Antoine Grondin.

Pourquoi ce dosage

J'avais prévu de faire une cure à 100mg/semaine, sauf qu'après une première cure d'ostarine, donc un corps déjà stimulé par des produits hormonaux, je penche pour un dosage plus élevé à 200mg sans forcément monter très haut.
Si je n'avais pas commencé par l'ostarine, j'aurais commencé par le primo à 100mg/semaine sur 8 semaines.
C'est une "première cure" classique du bodybuilding d'autrefois, du moins avant que la mode bourrin des années 90/2000 invite à directement s'envoyer 500mg de testo en première cure. Bref, chacun ses choix mes amis ! Je ne suis pas du tout en phase avec cette dernière stratégie.

Une première cure de 100mg (200mg dans mon cas pour les raisons indiquées) est :
  • Sûre : c'est un produit réputé sans les effets secondaires de pas mal de stéros
  • Idéale pour tester le ressenti des stéroides
  • Judicieuse pour tirer les bénéfices d'un produit semi-léger avant d'envisager des produits plus durs
  • Efficace pour faire du volume musculaire sec, que l'on pourra conserver après la cure
Je n'aurai pas des résultats démesurés, et ça tombe bien car mes aspirations ne le sont pas non plus. Pour recevoir les gains, il va falloir adopter une diète carrée et pratiquer un entrainement "de l'espace" comme dirait l'autre. Cela me convient très bien et je ne suis pas pressé.

Pourquoi cette durée

Il est connu que les effets des stéroides diminuent après 8 semaines, et que l'on peut aller jusqu'à 12.
Pour ma part je trouve préférable en terme de suppression hormonale VS. résultats de cure de ne pas dépasser 8 semaines.


Et après ?

Selon mon ressenti, Je pourrai faire ensuite une cure de testo si je souhaite un gain plus massif, ou si je suis totalement satisfait de mes gains, me tourner vers un produit comme le Ligandrol (ce qui est je crois le plus probable) pour aller vers une progression plus lente.

Quelle cure ensuite ?

La plus probable serait la suivante,
8 semaines de Ligandrol (LGD-4033), et kickstart d'anavar (4 semaines)

Ligandrol est un SARM qui permet un gain musculaire plus important que l'ostarine. Il est aussi un bien plus suppressif. Il suppose une relance correcte sur 4 semaines, contrairement à un dosage intelligent de l'ostarine qui se passe de toute PCT à 20 ou 30mg sur 4 semaines.

Le Ligandrol est stacké avec d'autres SARMs par les Américains, par exemple avec l'Ostarine ou le RAD-140.

Je ne comprends pas l'utilité de prendre l'Ostarine en plus du Ligandrol alors qu'il permet déjà de prendre un volume musculaire très satisfaisant. Va-t-on vraiment gratter des kilos supplémentaires avec de l'Ostarine ?
Je dirais que c'est bien possible, mais je trouve que c'est du gâchis. Je m'explique :
L'intérêt de l'Ostarine est de pouvoir augmenter un peu sa "masse musculaire maigre de qualité" sur 4 semaines, sans suppression. C'est vraiment génial, mais en stack avec le Ligandrol, on se retrouve à consommer l'Ostarine sans bénéficier de ce fantastique avantage puisqu'on en ferait un produit secondaire de cure suppressive. Et à force de cumuler les gains, on ne pourra la maintenir que d'autant moins !

Selon moi, on devrait plutôt profiter de l'Ostarine pendant 4 semaines, 5 à 8 semaines avant une cure, et 10/12 semaines après une cure de stéroide. C'est le meilleur moyen de consolider encore davantage ses gains, de grater deux à trois kilos durables... sans impact sur la testosterone endogène.

Avec l'Ostarine, on ne fait "que" stimuler ses récepteurs androgènes, c'est pourquoi je ne le prendrais pas en PCT mais bien en tenant de compte de délais de repos raisonnables des récepteurs.

Par contre, un stack très intéressant du Ligandrol pourrait se faire avec l'anavar :
  • L'anavar apportera un gain de force notable en dehors du "scope" du Ligandrol et pourrait modifier profondément les acquis de la cure grâce à cela.
  • L'anavar n'est que très peu suppressif (surtout sur 4 semaines), il présente donc l'avantage de ne pas alourdir la cure, c'est à peu de choses près le même avantage que l'ostarine non-suppressive.
  • L'anavar est un stéroide réputé doux, ce qui le rend compatible avec l'utilisateur débutant qui consommerait du Ligandrol.

Je vous invite à commenter ce plan de cure et à me faire vos retours sur tous les détails (HCG, etc...). Je n'ai pas besoin de vous dire que j'ai besoin de votre aide.
J'ai fait énormément de recherches à la fois sur les forum mais surtout sur les sites d'études scientifiques. Mais je reste un débutant qui a besoin de vos conseils.
Dernière modification par hesiode1759 le 15 sept. 2018, modifié 36 fois.

Re: Hesiode cure #2 : mon choix s'est porté sur le primobolan depot

#2
Je n'amènerai pas d'avis sur ta cure, certains étant à coup sûr beaucoup plus compétents que moi
Donc la cure, je ne sais pas mais en tout cas je valide la démarche
- le primo est le premier stéro que j'ai utilisé en 1980 mais en cachetons car c'etait plus pratique
- l'idée est bonne de n'utiliser qu'1 prod pour une premiere cure
- voir comment réagit le corps: perso , les steros me profitent ( m'ont profité plutot) beaucoup et je réagis bien. J'ai vu des lascars se foutre la santé en l'air en quelques injections ou payer plus tard le prix de leur fruitage-
- une approche progressive et intelligente avec un prod pas trop hard plutot que d'envoyer du bois directement
C'est mon opinion et je la partage

Re: Hesiode cure #2 : mon choix s'est porté sur le primobolan depot

#3
novanexa a écrit :
02 sept. 2018
Je n'amènerai pas d'avis sur ta cure, certains étant à coup sûr beaucoup plus compétents que moi.
Merci pour ton humilité mais je t'invite à ne pas hésiter à ton donner ton opinion :), la preuve :
novanexa a écrit :
02 sept. 2018
- le primo est le premier stéro que j'ai utilisé en 1980 mais en cachetons car c'etait plus pratique
Tu es là depuis 1980 et toujours à consommer des produits depuis plus de 38 ans, donc il est évident que ton expérience est intéressante pour moi.

Re: Hesiode cure #2 : mon choix s'est porté sur le primobolan depot

#5
non vraiment, je ne suis pas un grand spécialiste des stéros
au debut des années 80 , la doc en gros n'existait pas; bien sur dans de grandes salles ou chez les compétiteurs, on connaissait la chanson mais pour moi par ex qui m'entrainait dans une salle municipale, c'etait juste de la bro science. Il parait que, il y en a qui disent que... Je m'étais procuré un vidal et je connaissais bien tous les stéro MAIS EN THEORIE. J'ai fait quelques cures qui n'en étaient pas, la PCT connais pas, les protections? jamais entendu parler. En outre mon usage des stéros a été relativement modéré et limité dans la durée ( 2/3 ans), centré sur la force puisque je compétais en powerlifting. J'ai soulevé de la fonte à peu près régulièrement jusqu'en 1988
J'ai ensuite pratiqué la muscu épisodiquement, un mois par çi par là jusqu'a il y a 4 ans sans toucher aux stéros pendant ce laps de temps.
Je suis revenu aux produits depuis 3 ans à peu prés MAIS PAS AUX STEROS PROPREMENT DIT.
- ostarine
- DHEA
- prohormones et ça par contre, je connais plutot bien
je me tate pour de vraies cures et j'étudie en ce sens mais à 55 ans... ce sera surtout pas garder un peu de masse musculaire et lutter contre la sarcopénie

Re: Hesiode cure #2 : mon choix s'est porté sur le primobolan depot

#6
novanexa a écrit :
03 sept. 2018
non vraiment, je ne suis pas un grand spécialiste des stéros
au debut des années 80 , la doc en gros n'existait pas; bien sur dans de grandes salles ou chez les compétiteurs, on connaissait la chanson mais pour moi par ex qui m'entrainait dans une salle municipale, c'etait juste de la bro science. Il parait que, il y en a qui disent que... Je m'étais procuré un vidal et je connaissais bien tous les stéro MAIS EN THEORIE. J'ai fait quelques cures qui n'en étaient pas, la PCT connais pas, les protections? jamais entendu parler. En outre mon usage des stéros a été relativement modéré et limité dans la durée ( 2/3 ans), centré sur la force puisque je compétais en powerlifting. J'ai soulevé de la fonte à peu près régulièrement jusqu'en 1988
J'ai ensuite pratiqué la muscu épisodiquement, un mois par çi par là jusqu'a il y a 4 ans sans toucher aux stéros pendant ce laps de temps.
Je suis revenu aux produits depuis 3 ans à peu prés MAIS PAS AUX STEROS PROPREMENT DIT.
- ostarine
- DHEA
- prohormones et ça par contre, je connais plutot bien
je me tate pour de vraies cures et j'étudie en ce sens mais à 55 ans... ce sera surtout pas garder un peu de masse musculaire et lutter contre la sarcopénie
Je pense également qu'à 55 ans ce n'est pas une bonne idée, sauf suivi d'un médecin.

Re: Hesiode cure #2 : mon choix s'est porté sur le primobolan depot (sous MK-677 avant et pendant jusqu'à la fin de la P

#9
danny30 a écrit :
10 sept. 2018
un vrai plaisir que de te lire
Merci, j'essaye d'être clair mais aussi de donner des informations utiles qui peuvent servir à chacun.

Cependant, c'est dommage car j'ai peu de retour des autres pratiquants.

J'ai prévu de choisir le contenu de la PCT en fonction du ressenti. Il me serait utile qu'un utilisateur expérimenté puisse décrire ce que l'on ressent à J+1 jour après la fin de la demie-vie de la dernière injection.

La demie vie de l'enanthate étant de 10,5 à 14 jours, c'est 15 jours après la dernière injection que je ferai ma PDS tôt le matin pour ensuite commencer la PCT. Je devrai faire mon choix ce matin là entre le Clomid seul ou une PCT complète. Je n'aurai que mon ressenti pour en décider puisque je ne vais pas attendre le résultat de la PCT 10 jours plus tard.
MAJ 11/09 : J'ai changé de laboratoire pour les PDS. J'aurai mes résultats le soir même donc, je pourrai décider d'une PDS sans me baser uniquement sur le ressenti.

Je pré-suppose que si la PCT est vraiment nécessaire, je vais le savoir dès le matin, je ferais alors une vraie PCT : Nolvadex-Clomid de 4 semaines. Si je ne ressens aucun besoin ni ne constate aucun problème, j'ai prévu de faire 2 semaines de Clomid seul.

Re: Hesiode cure #2 : mon choix s'est porté sur le primobolan depot (sous MK-677 avant et pendant jusqu'à la fin de la P

#10
Un premier retour sur le MK-677 après quelques jours... ce produit donne FAIM. Il a cette réputation et pour le coups il la mérite vraiment.

C'est certainement un bon secretagogue, on va le savoir ensemble. Par contre, je vous recommande de l'utiliser en prise de masse et surtout pas en sèche, ce serait abominable...

Je n'en suis pas fier : je me suis gavé de tomates cerises ce soir pour me caler alors que j'ai une diète très carrée et "low kcal" depuis près de 5 mois. Oui, avec des tomates cerises elle le restera... mais imaginez le ridicule de la scène !

J'ai failli, du fait d'une envie folle et bien réelle, me préparer des pâtes sauce tomate. En rentrant chez moi j'en avais l'eau à la bouche comme si j'attendais un repas libre depuis 6 mois.

Mais tout va bien, on est sauvés muscu6

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot], Google [Bot] et 0 invité

Super-Steroids.com
cron